Quand on a un ou des enfants, le matin c'est la course avant d'aller travailler. J'avoue, j'ai de la chance, je suis la première à partir de la maison donc c'est mon mari qui gère tout seul comme un grand. OK, je prépare le maximum de choses la veille pour lui faciliter la vie mais je trouve quand même que c'est un super papa!

Donc le matin, c'est la course pour lui. Une de nos voisines a trouver le moyen de débarquer au moment où mon mari installer les enfants dans la voiture. Elle venait se plaindre des aboiements de notre épagneul. En effet, j'avais remarqué que cela faisait 2 nuits qu'il aboyait un peu mais bon elle ne pouvait pas attendre l'aprés-midi quand je rentre avec les enfants pour venir. Quand on est en retraite, on oublie forcément comment c'était la vie avant? Je dis cela car mon père aussi, à tendance à oublier que j'ai des journées chargées et que je ne suis pas toujours disponible. Bref, pour en revenir à nos moutons, nous avons menons l'enquête pour savoir pourquoi notre chien aboyait à la tombée de la nuit ou la nuit. Ce n'est pas le genre de chien à aboyer pour un oui ou pour un non. Ma première pensée s'est tournée vers des rôdeurs (derrière chez nous c'est une pâture) puis vers les chats des voisins.

Hier soir, en entendant ses aboiements, nous sommes sorties et avons eu la surprise de trouver un petit hérisson. En fait, depuis quelques jours il vient manger les croquettes de Braquo notre épagneul!

Ce matin, il était encore là et a fait connaissance avec Eddy (notre Shih Tzu).

 

 

 

IMG_3496

 

 

IMG_3497